cercle de pardon

Guérir son coeur par les cercles de pardon

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous aviez tant de difficulté à pardonner malgré vos tentatives diverses ? Pourquoi la rancoeur et le ressentiment s’invitent-ils dans votre vie à la moindre occasion ? Et plus vous essayez de pardonner et moins vous y arrivez et plus vous vous sentez coupable : le pardon vous apparaît alors inaccessible.

Comment réussir à pardonner, comment faire œuvre de pardon vis-à-vis des autres et de soi-même, y compris avec des personnes non présentes ou défuntes.

 

cercle de pardon namur

 

 Le CERCLE DE PARDON, c’est...

Créés en 2012 par Olivier Clerc, les Cercles de Pardon ont pour objectif de vous faire vivre en 2 ou 3 heures un très beau rituel de guérison du cœur, aussi simple que puissant. Libérez votre coeur de l’étau de la haine et du ressentiment, pour le guérir et lui restituer sa pleine capacité à aimer.

Le pardon a croisé la route d’Olivier Clerc de manière inattendue en 1999, au Mexique, lors d’une semaine d’enseignement avec Miguel Ruiz, auteur du best-seller mondial Les Quatre Accords Toltèques, dont il a traduit les livres en français.

A cette occasion, Olivier a vécu une expérience de pardon bouleversante qui a changé sa vie, relatée dans un livre paru 10 ans plus tard, aujourd’hui traduit en 5 langues.

Olivier a ensuite élaboré un rituel de pardon à vivre en groupe, le Don du Pardon, transmis à ce jour dans une dizaine de pays et au Centre CRYSTALUZ par Bernadette Moreau, animatrice agrée par Olivier Clerc pour la Belgique et membre de L’Association Pardon International à Cluny : www.assoc-pardon-international.org.

 

Plus spécifiquement,

Approche transpersonnelle, un Cercle de Pardon vous donne l’occasion de faire œuvre de pardon vis-à-vis des autres et de vous-même, y compris par rapport à des personnes non présentes, sans avoir à évoquer devant autrui vos problématiques ou blessures personnelles.

Il permet à votre cœur de guérir et de se libérer des couches de rancune, de tristesse ou de haine qui l’empêchent d’aimer pleinement.

Cette manière nouvelle d’aborder le pardon a déjà profité à quelques milliers de personnes, dans près d’une dizaine de pays.

Cercle de pardon Flyers

 

 

 

Informations pratiques

Dates:

  • Tous les 1er vendredi du mois de 18h à 21h
  • Tous les 4ème samedi du mois de 10h à 13h

Lieux: Centre Crystaluz

Prix: 30€

Inscription obligatoire: 081 45 18 20

Animatrice: Bernadette Moreau

 

Témoignage de Bernadette Moreau

demande de pardon

"Cette expérience, je l’ai vécue pour la première fois à Bruxelles, un dimanche après-midi de septembre 2018. J’y allais seulement pour «voir» et j’en suis revenue bouleversée! On ne participe pas en touriste à un Cercle de Pardon! J’y ai découvert un rituel à la fois surprenant et efficace.

Mon premier étonnement s’est d’abord porté sur la discrétion avec laquelle cette activité s’est déroulée : jamais personne ne m’a demandé de déballer quoique ce soit de ma vie privée. L’animateur nous a même invités à nous sentir libres de participer ou pas aux exercices qu’il proposerait. Nous étions assis en cercle sur des chaises, nous l’écoutions ou participions à certaines activités qui avaient pour but de nous faire entrer petit à petit dans le processus du pardon.

L'animateur commença par nous expliquer ce que n’était pas le pardon. Pardonner, disait-il, n’est pas oublier les blessures que les autres nous ont faites mais c’est les cicatriser. De la même manière qu’il nous arrive parfois de nous blesser et de voir cette blessure devenir une cicatrice qui ne nous fait plus mal, nous pouvons cicatriser les blessures de notre cœur ...sans oublier ce qui nous a été fait

Pardonner n’est pas non plus cautionner le mal que l’autre nous a fait. Nous pouvons pardonner et dans l’heure qui suit aller porter plainte au commissariat de police parce que nous pensons que la personne qui nous a fait du mal pourrait être dangereuse et répéter son acte. Pardonner, ajouta t-il, n’est pas nécessairement se réconcilier avec l’autre. Tant mieux si cela arrive mais la réconciliation implique que chacune des deux parties fasse un pas vers l’autre et vous ne pouvez pas vous réconcilier avec une personne qui n’en éprouve pas le besoin. Il faut être deux pour se réconcilier.

Jusque là tout allait bien. J’avais découvert que pardonner c’est guérir les blessures de mon cœur et cela me convenait. Mais lorsque l’animateur s’aventura à dire que pardonner n’était pas un cadeau que l’on fait à l’autre mais bien un cadeau que l’on se fait à soi-même, je sentis que cela était aux antipodes de mon éducation. Comment cela? Jusque là, dans mes tentatives pour pardonner, moi, je me centrais uniquement sur l’autre. Il fallait absolument lui pardonner, à lui! N’était-ce pas ce qu’on m’avait toujours appris ? Mais lui expliquait que la clé pour faire acte de pardon c’était moi ! Pardonner est un cadeau qu’on se fait à soi-même. C’est sortir de la prison de sa colère, de ses ressentiments et de ses rancunes où l’on s’est enfermé avec l’autre. Une prison que l’on a fabriquée soi-même et ce, durant des années parfois ! Sortir de cette prison c’était retrouver sa liberté d’aimer. Waww !

Un peu plus tard, nous nous sommes levés pour faire un exercice. : « Ecouter battre le coeur de l’autre ». Nous allions à la rencontre les uns des autres et nous demandions:« Est-ce que je peux écouter ton cœur? Nous déposions doucement notre oreille sur la poitrine à tour de rôle et écoutions battre son cœur. J’ai senti alors fondre en moi des résistances. J’ai pensé à ma mère qui était morte alors que j’avais 2 ans et 8 mois. Je lui en avais voulu si longtemps de m’avoir “abandonné”. Avais-je même jamais pu écouter son coeur ? Ces gestes tout simples que nous étions tous occupés à répéter m’ont apparu soudain d’une force et d’une énergie incomparables. Quelles étaient donc ces barrières qui m’avaient empêchée jusqu’à présent d’écouter vraiment le cœur de l’autre et de laisser couler de l’amour dans le mien ?

Je n’étais pas au bout de mes découvertes. La révélation qui est au centre du processus du Cercle de Pardon est un renversement complet de la manière dont nous avons l’habitude de comprendre le pardon. La clé de ce processus n’est pas de pardonner à l’autre comme on nous l’a appris mais... de demander pardon. Je demande pardon d’avoir pris prétexte du tort que l’autre m’a fait pour fermer mon cœur. En lui demandant pardon je me libère de l’illusion que c’est lui qui a le pouvoir de déterminer mon état intérieur. Je suis seul responsable des sentiments que je cultive dans mon cœur. Quel bouleversement ! Quelle libération aussi !

Avais-je bien compris, lors de ce premier cercle de pardon, la portée de ce qui venait d’être dit ? Peut-être bien que non mais j’étais prête à participer au cercle final où je regarderais chaque participant, un à un, dans les yeux, et où je leur dirais : « je te demande pardon »! A travers eux c’était aux personnes de ma vie que je demandais pardon. J’avais même la sensation que le pardon que je demandais s’étendait à tous ceux à qui, dans mes vies antérieures, j’avais besoin de demander pardon. J’étais en larmes.

Depuis ce premier cercle, j’ai participé à d’autres cercles et chaque fois c’est un acte d’amour envers moi-même où je panse mes propres souffrances. J’en ressors avec une immense paix, une grande sérénité, un sentiment d’harmonie indescriptible....un je ne sais quoi d’éternité."

© 2019 sprlu Crystaluz